De l’uniformité (ou pas).

Je pense que beaucoup d’entre vous sont déjà tombés, au hasard du net ou dans des rayons de librairie, sur ces mosaïques de personnes photographiées sur fond neutre, arborant la même pose et des looks quasiment identiques:

Image 4

Certaines photographies commencent à dater mais je ne peux m’empêcher de vous les faire partager. Elle sont le fruit de la collaboration des photographes et stylistes néerlandais Ari Versluis et Ellie Uyttenbroek, qui capturent depuis 1994 le dress code des différents goupes sociaux urbains à travers le monde. Leur travail est un régal pour les yeux, mais aussi une bonne leçon d’humilité: vous pensiez être original? Et pof, ces deux-là vous casent dans un groupe. Vous n’avez pas encore croisé votre sosie de style? Ça ne saurait tarder! Ces séries, intitulées Exactitudes (contraction de « Exact » et « Attitude »), offrent un catalogue humain étourdissant de précision. Leur démarche, très bien expliquée par ailleurs sur le site exactitudes, relève à la fois de l’art et de l’anthropologie.

Certaines séries m’ont beaucoup fait sourire, par exemple celle-ci, prise à Paris en 2008, intitulée « les filles du 7éme »: grosse impression d’avoir devant les yeux la blogueuse mode lambda, hit bag au creux du coude et t-shirt un peu loose (enfin, au moins, elles n’ont pas les pieds en dedans).

exactitudes_2

Celle-ci, à mon humble avis, illustre également très bien notre style national. Son titre? « French Touch »!

Image 5Vous reprendrez bien un peu de BB Brunes?

Surfons sur la vague rétro avec les Pin-Ups londoniennes!

pin-ups_2

Ne nous méprenons pas, si l’on sourit, c’est moins par condescendance que parce-que ces séries sont criantes de vérité. Une expérience unique, tiens, comme le Space Mountain. Le matin, on ouvre sa penderie et on l’inspecte d’un oeil circonspect. Une fois dans la rue, on se surprend à scruter les passants discrètement à la recherche de notre clone de look. On se demande si nous serions digne de figurer dans Exactitudes, tout en connaissant la réponse.

Effet mouton mis à part, il y aura toujours quelqu’un, quelque part, dont les inspirations esthétiques, culturelles et intellectuelles seront semblables aux nôtres. Se réclamer d’une tendance, être lié de par son look, inconsciemment ou non, à un groupe, puiser son inspiration dans tel ou tel mouvement ou telle ou telle époque, finalement, c’est être connecté au monde dans lequel on vit. Et ça a quelque chose de relativement rassurant.

Je vous laisse découvrir les très nombreuses photos sur le site exactitudes!

Publicités

7 réflexions sur “De l’uniformité (ou pas).

  1. Stella Polaris dit :

    Personnellement, quand j’ai rencontré certains de mes « clones de style » (si j’ose dire ^^ puisqu’il n’y a pas de copiage mais plutôt coïncidence) comme Lily Satine, ça m’a fait plutôt plaisir de pouvoir échanger sur des intérêts communs. Parce que, mine de rien, on ne trouve pas ses « clones de style » si facilement : je serais curieuse de savoir combien de temps ces mosaïques prennent à réaliser ! (Ok, pour les Parisiennes du 7e ça doit prendre moins de temps que pour d’autres looks…)

  2. Stella Polaris dit :

    Et aussi : dommage qu’on ne puisse pas agrandir les exemples que tu donnes ici. Parce que si au premier coup d’oeil on voit du « tous pareils », dès qu’on regarde un peu c’est du « tous différents ».

  3. Emily G. dit :

    Oui, c’est un peu ça que je voulais exprimer: heureusement que l’on trouve ses « clones de style », des personnes qui nous ressemblent, surtout si pour nous le vêtement est important et parle de nous, ça crée des affinités au premier coup d’oeil.
    Pour l’agrandissement des photos, je n’ai pas pu faire autrement (je suis nulle), je n’arrivais pas à faire un copier-coller des mosaïques entières mais d’une seule photo à la fois. J’ai du me résoudre à faire des impression d’écran impossible à agrandir. En revanche, sur le site on peut regarder les photos une par une.
    Je suis d’accord, la démarche des photographes est aussi de montrer, je pense, la différence dans l’uniformité (d’où mon titre d’ailleurs). On leur fait prendre la même pose pour accentuer la ressemblance mais pris une par une, ces personnes, bien qu’obéissant à des dress codes similaires, sont uniques.
    Et oui, ça doit prendre un temps fou tout ça (remarque, « profiler de rue » doit être un métier sympa!).

  4. Emma dit :

    J’avais lu un article sur ces séries il y a quelque temps déjà et c’est vrai qu’elles sont assez bluffantes bien qu’évidentes finalement. Comme tu le dis, même si on adopte un look qui nous démarque plus ou moins de la masse, il y aura toujours quelqu’un quelque part qui aura les mêmes goûts culturels ou esthétiques que nous, donc qui sera habillé plus ou moins de la même manière.
    Néanmoins, je trouve que tous les « clones de style » ne sont pas à mettre dans le même panier. Par exemple, « les filles du 7ème » sont un pur exemple de l’uniformité, tandis que les pin-ups londoniennes, même si elles ont toutes adopté les mêmes codes vestimentaires, font preuve de plus d’originalité, par rapport à la masse (toujours !).
    Enfin, ça c’est mon point de vue !

  5. emilyndme dit :

    @Emma: Il est certain que les pin-ups s’inspirent du passé, ce qui est déjà une preuve de créativité en soi car elles ne se contentent pas de porter ce que les tendances actuelles leur offrent; elles doivent donc bricoler avec les moyens du bord, s’inspirer des affiches d’époque, mêler des pièces modernes à du vintage, faire elles-mêmes certaines choses, etc, alors que les filles du septième obéissent à une tendance de mode qu’on trouve en magasin et magazine (hou, le bel effet de style que je viens de faire là!). Je suis d’accord avec toi, la panoplie slim diesel- T petit Bateau- Sac Dreyfus, ça n’est ni très personnel, ni très créatif, c’est du moutonnage.

    @ Stella Polaris: Non, je ne connaissais pas, c’est assez… étouffant, dirons nous! Bleu garçon et rose fille, dans les règles de l’art… amis du conditionnement, bonjour! (je viens d’avoir une vision d’horreur en regardant autour de moi, chez moi ça pourrait être le « green project »!).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s