Not Handsome Enough to Tempt Me

Aujourd’hui je n’ai pas, mais vraiment pas envie de bosser. L’idée de pâlir sur ma thèse me donne des boutons. Tout ce que je veux, c’est rester roulée dans mon plaid sur le canapé et regarder, pour la trente millionième fois, Pride&Prejudice en sirotant du thé.

Je veux m’extasier sur le sourire d’Elizabeth, les yeux noirs de Mr Darcy et pester contre le vilain Wickham. J’ai envie de rêvasser en m’imaginant dans la campagne anglaise au tournant du 19ème siècle, Pemberley apparaissant devant mes yeux ébahis.

Evidemment, vu que je suis une grande fille raisonnable, je vais plutôt aller prendre ma douche et filer à la médiathèque m’enfermer tout l’après midi avec Julius (c’est le petit nom de mon macbook) pour avancer ce satané article que je dois rendre dans quinze jours. Surtout qu’il est déjà midi et que j’ai passé la matinée devant Dead Poets Society, que je n’avais pas vu depuis des années. Et qu’hier, j’ai passé ma journée à faire les boutiques.

La vie de doctorant, parfois, c’est brimant.

Publicités

7 réflexions sur “Not Handsome Enough to Tempt Me

  1. Emma dit :

    Je peux toujours compter sur toi pour me remotiver ! Je dois juste décrire mon sujet de thèse en quinze lignes pour un dossier et ça fait trois jours que je repousse !
    Là, je n’ai qu’une envie, me refoutre au lit avec un thé et le tome 5 d’Harry Potter !!
    Je vais essayer d’être aussi raisonnable que toi : une douche et au boulot !!!
    Bon courage pour ton article 🙂

      • Emma dit :

        J’en faisais déjà partie l’an dernier mais de manière officieuse puisque j’avais manqué les inscriptions.
        Cette année, je change de fac, de sujet et de directeur de thèse, et je dois donc tout reprendre à zéro ! Bouh !! Rien que le dossier d’inscription est une plaie. En fait, il n’y a rien de pire que l’administratif.
        Mon titre a enthousiasmé ma directrice, c’est déjà un bon point ! Si tu as d’autres conseils avisés, je suis preneuse !

      • Emily G. dit :

        Hum… le dernier conseil qu’on m’ait donné est de travailler au moins 30h par semaine pour être dans les temps. Evidemment, je n’en fais rien…
        Publie dès que tu peux, participe à des colloques, et surtout essaie de rencontrer d’autres doctorants avec lesquels tu puisse bosser ou simplement parler de ton travail. J’ai un ami avec lequel je me fais de sessions de travail à la médiathèque, on ne travaille pas du tout sur le même sujet ni dans le même domaine, mais ça aide vraiment à ne pas se sentir comme un ermite, on peut échanger et avoir un avis critique sur son travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s