J’avais douze ans la première fois que j’ai marché sur l’eau.

Aujourd’hui, au travail, j’ai quitté mon poste pour monter au secrétariat classer des dossiers de candidature étrangers par ordre alphabétique. Quand j’ai eu fini, je suis redescendue et j’ai classé des sujets d’examen par matière. Quand les sujets d’examen ont été rangés, j’ai pris ma pause déjeuner et j’ai mangé des frites à la moutarde au soleil, sur un banc.

Quand je suis revenue, j’ai dû retourner au secrétariat rejoindre deux collègues attelés à l’épanouissante tâche suivante : reprendre les dossiers un par un afin de vérifier s’ils étaient complets. On m’a dit de faire deux tas, un « complets » et un autre « incomplets ». Je me suis demandée pourquoi j’avais classé ces mêmes dossiers ce matin vu que, manifestement, en faisant deux tas, j’allais les déclasser.

Pendant ce temps là, une secrétaire genre mère Michu est passée environ 5 fois en un quart d’heure dans la salle où l’on était (une fois pour un verre d’eau, trois fois sous un prétexte fallacieux et une fois en murmurant un truc incompréhensible dans sa barbe comme quoi quelque chose ne marchait pas dans son bureau (mon oeil) (tout ça pour ne pas bosser).

On a ri comme des baleines en lisant des lettres de motivation du style « J’ai l’honneur d’avoir les capacités de pouvoir demander mon intégration dans votre illustre institution ». Mes deux collègues démissionnent à la fin de l’année, car ici, c’est deux ans de service maximum, après on devient complètement siphonné. Moi, je me donne encore un an. Le lycée dans lequel je travaille ressemble à Shutter Island (sans Leonardo), des fous à lier dans chaque bâtiment et les plus dangereux au milieu.

Quand a sonné l’heure de partir, une gamine complètement dépressive m’est tombée dans les bras, j’ai du me transformer en assistante sociale puis l’emmener à l’infirmerie. Mais pour être franche, je me suis enfin sentie utile, j’en avais presque la larme à l’oeil. Sinon, j’ai beaucoup regardé le ciel par la fenêtre, j’ai pensé à la petite brise qui soufflait par la fenêtre à l’Heure Bleue samedi, quand je buvais mon thé Mr Vertigo. Par association d’idée, j’ai pensé très très fort à Paul Auster (je suis amoureuse de lui) et je me suis dit que j’aimerais tout de même bien écrire un livre avant de me mettre à tourner sur moi-même en poussant de cris aigus et que des messieurs en blanc viennent me chercher.

Publicités

9 réflexions sur “J’avais douze ans la première fois que j’ai marché sur l’eau.

  1. Romain dit :

    Paul Auster a connu des années et des années de galère avant d’émerger. Patience donc.
    J’aime beaucoup les romans de sa femme (Siri Hustvedt). Finesse psychologique et construction littéraire élaborée forment chez elle un cocktail envoutant. Tu connais ?
    Romain

    • Emily G. dit :

      Encore faudrait-il que mes ébauches et divers chapitres éparpillés prennent un jour la forme d’un ouvrage complet (car si Paul Auster a galéré pour émerger, moi je galère pour écrire sérieusement – en même temps, être à la fois doctorant ET écrivain … mmm… – oui, ceci est ma meilleure excuse :))
      Je ne connais pas du tout les livres de Siri Hustvedt (hop, dans ma PAL, encore un à découvrir APRES cette fichue thèse)

  2. Mathioulet dit :

    Il me semblait justement que Paul Auster n’avait pa trop galéré de part son job de traducteur de poésie fransaise. Il est venu ensuite aux roman. Mais je peux me tromper 🙂 je vais aller regarder.
    Belle sitation de Mr vertigo soit dit en passant. Mais Paul Auster a largement dépassé les 33 ans sans encombre, la similitude s’arrête donc là. 🙂

    • Emily G. dit :

      Il n’a certainement pas galéré financièrement (encore que, ça n’est pas comme si la poésie était un genre très vendeur de nos jours) mais a eu du mal à se faire connaître (je pense que c’est ce que Romain voulait dire).

      33 ans ????

      Aaargh!

  3. Océane dit :

    As-tu lu Leviathan de Paul Auster ? Je l’ai découvert avec ce titre, et puis j’ai plongé au fond de son œuvre !
    Magnifique écrivain 🙂

    • Emily G. dit :

      Non je n’ai pas lu le Léviathan (j’ai failli l’acheter ceci dit). Je commence tout doucement son oeuvre avec Mr Vertigo, j’ai vu aussi pas mal de video dans lesquelles il lit lui-même des passages de ses livres. Je compte bien approfondir tout ça quand j’aurai un peu plus de temps !

  4. Emma dit :

    Il y a un thé qui répond au doux nom de « Mr Vertigo » à L’Heure Bleue ? Je comprends que ce salon de thé te plaise autant.
    Ce n’est évidemment pas la seule chose que j’ai retenue de ton article, va pas croire.
    Je compatis pour ton travail… « Shutter Island » sans Leo, ça doit être un avant-goût de l’Enfer. J’espère que tu va tenir le coup (c’est bientôt les grandes vacances, courage !).
    Ecrire un livre pour éviter la camisole me semble une très bonne option. Peut-être que tu pourras devenir pote avec Paul Auster comme ça 😉

    • Emily G. dit :

      En fait l’Heure Bleue propose (entre autre) toute la série du « thé des écrivains » (une gamme que j’adore, tu connais ?) sous des noms différents. Ainsi, Mr Vertigo est en réalité le « thé des écrivains américains », le Lili Marlene le « thé des écrivains allemands » (dont je suis totalement fan, je me le suis acheté), Novecento le « thé des écrivains italiens, etc.
      Mon travail n’est pas vraiment infernal (loin de là, je n’ai jamais eu un job où j’avais autant de temps pour regarder la pendule avant), il est même parfois très sympa ma foi, mais la plupart du temps on nous donne une consigne pour nous dire le contraire une heure plus tard, donc en cas de coup de feu on bosse deux fois plus (c’est très productif), on travaille à l’envers et marche sur la tête. Enfin, j’imagine que c’est le propre de toute administration française qui se respecte ! Je préfère en rire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s