Lazare.

Bon.

Dans un grand cri discordant et à fendre l’âme, mon Macbook est décédé hier soir. J’ai donc ressorti mon vieux PC de derrière les fagots. J’avais oublié combien les systèmes d’exploitation microsoft peuvent me rendre hystérique, et combien ne pas pouvoir passer d’une fenêtre à l’autre d’un simple mouvement du poignet me fait hurler de rage. Sans compter l’absence de mes sites favoris, de Mail qui centralise mon courrier, de NetNewsWire qui m’indique gentiment tout au long de la journée les nouvelles publications des blogs que je suis, de ma bibliothèque iTunes, de mes identifiants pré-enregistrés quand je veux me connecter à un site.

J’ai passé la soirée et la nuit à m’arracher les cheveux et me lamenter comme une pleureuse sicilienne, à sangloter sur la sort funeste de la prunelle de mes yeux, à me rouler par terre de douleur en hurlant à la mort.

Ce matin, le Génie de l’informatique, dans sa grande miséricorde, a soulevé la bête pour constater que la batterie s’était bêtement désolidarisée du corps. Une petite pression du doigt plus tard et un coup de clé pour bloquer le tout, et mon Précieux revenait à la vie.

J’ai eu l’air fin (mais ma joie est sans limite).

Publicités

4 réflexions sur “Lazare.

  1. camille dit :

    J’imaginais déjà faire venir du sud de l’Italie des pleureuses professionnelles qui s’arracheraient les cheveux, heureusement qu’au 3eme jour, ton MacJesusBook est ressuscité. Amen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s