Dirty Christmas.

Il parait qu’en cette période de fête il convient de faire partager son réveillon. J’ai refusé cette année de le fêter avec mes consanguins, pour des raisons d’éloignement et d’affinités, et ai été très bien accueillie ailleurs, chez des personnes adorables qui ont accepté de nourrir et réchauffer les quelques-uns qui avaient boudé leur propre famille. Je n’ai pas envie de m’étaler plus que cela sur le sujet, parce que j’ai fait deux réveillons dans deux endroits différents, deux aller-retours en train, reçu et offert quelques cadeaux, bu de l’alcool, mangé du salé et du sucré, exactement comme tous les bipèdes du monde occidental en cette fin décembre, et que ce n’est guère passionnant.

Je m’étais appesantie sur ma wish-list et sur ce que j’avais reçu l’année dernière à la même date, mais là, honnêtement, tout ça me passe au-dessus. Parce qu’en ce moment je suis tout sauf matérialiste, j’imagine que c’est ce qui arrive logiquement quand on a juste envie de sincérité, envie de ressentir et pas d’avoir – appelez-moi Christopher McCandless (ou Alexandre Jardin, pour la beauté de la phrase). Parce que j’ai été simplement heureuse de passer du temps avec des personnes que j’aime. Parce que certaines m’ont tout de même manqué et ont occupé mes pensées ce soir là. Parce qu’il s’est passé des trucs moches et que quand un truc moche arrive pendant les fêtes, il devient encore plus moche. Parce que je n’ai pas envie.

Et parce que s’il fallait vraiment vous montrer mes réveillons, vous auriez sous les yeux des jeunes qui fument de l’herbe qui fait rire en jouant au poker, des whisky et des russes blancs, des déballage de cadeaux à 21h parce qu’on est des rebelles de Noël, des enregistrements de blagues honteuses sur le préfet, des huitres mortes et pas mangeables, des nanas à moitié mortes de fatigue étalées sur le tapis Ikéa à minuit, un pub plein de bidasses, des bouts de verre dans un shaker, des ronds dans l’eau d’une baignoire avec un cendrier plein de mégots de roulées à côté et surement quelques clichés noir et blanc pas très regardables.  Et franchement, avouez que ce n’est pas du meilleur effet.

Publicités

7 réflexions sur “Dirty Christmas.

  1. Romain dit :

    Il est étonnant de constater que la nausée provoquée par le matérialisme gagne de plus en plus , mais que l’emprise de ce matérialisme sur la société se fait néanmoins de plus en plus pressant.
    Un peu comme si nous voulions descendre d’un train fou que personne ne saurait arrêter …

  2. Camille dit :

    l’an prochain, je pense à organiser un noël des blogueurs sans nos familles. Je t’envoie un carton d’invitation par mail ?

  3. B. dit :

    Pour alexandre Jardin, il aurait fallu rajouter un truc sur le couple je crois. De la nécessité de s’aimer soi-même dans la sincérité avant d’aimer l’autre sincèrement… GOD, GOD, GOD.

  4. S. follasse dit :

    C’est fini pour moi Noël, je ne le fête plus. beurk.

    Je suis vraiment pas fan d’A. Jardin, son style n’est pas facile à lire, ce n’est pas si joli.

    merci mimi 🙂

  5. Mick Kelly dit :

    Fiona Apple était ici il y a quelques notes et le dernier paragraphe me fait penser au clip de Criminal.
    (ce commentaire n’était pas obligatoire je m’en rends bien compte)

  6. Emily dit :

    @Camille : Oh que oui!

    @B.: C’est vrai! J’ai ri dans ma barbe hier en pensant à ton commentaire quand j’ai visionné une video youtube dans laquelle Alexandre Jardin dit à Tariq Ramadan : « On vous entendrait beaucoup mieux s’il y avait plus d’amour en vous ».

    @So. : Si un jour tu deviens fan d’Alexandre J., je t’enferme dans un pays à part. Juré.

    @Mick Kelly : Je vais de ce pas visionner le clip… (j’aime les commentaires facultatifs ;))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s