Nouvelles des presque trente ans.

Ça fait mille ans que je ne suis pas passée par ici, mais je note tout de même que personne n’a appelé Police Secours. J’aurais pu mourir d’un infarctus puis être dévorée par mon chat que personne ne s’en serait soucié. Monde ingrat.

Mille ans, donc, que je n’ai pas écrit, et entre temps, des choses se sont passées. En premier lieu, j’ai eu vingt-neuf ans, me voilà donc dans ma dernière année de vingtenaire. Pour tout dire, ça ne me traumatise pas plus que ça, pour mes trente ans je serai certainement docteur, et ma foi, je trouve que ce n’est ni vraiment tôt (mais tout le monde n’est pas précoce) ni très tard. A part ça, je suis toujours délicieusement fraîche, n’est-ce pas (même si je mets trois jours à me remettre d’une soirée arrosée, que j’ai des pattes d’oies, que je deviens de plus en plus myope et que mes rides du lion se creusent – infimes détails).

Pour mes vingt-neuf ans, j’ai fait des trucs très chouettes : on m’a offert ma première séance d’escalade, et j’ai adoré évoluer à la verticale, me raccrocher à la force de mes bras, de mes jambes et de mon mental. J’ai vu une adaptation de Richard II de Shakespeare, bu des verres avec plein de copains différents. Les festivités, plus d’une semaine après, ne sont pas encore terminées, puisque j’organise une petite sauterie demain soir à l’occasion de la venue d’un ami qui n’a pas eu la chance de célébrer avant ma montée en âge. L’anniversaire en plusieurs temps, un concept qui me plaît !

Sinon, j’ai aussi subi, enfin provoqué, une rupture. Avec le même, oui. Vilain-briseur-de-coeur devenu Chéri redevenu vilain-briseur-de-coeur. Subi, disons, une rupture provoquée parce que je n’avais pas d’autre choix que de la provoquer. On ne suit pas au fond? Pas grave. Il y a un an, on commençait tout juste à se parler. Après des mois de tours autour du pot, une relation brève, une séparation, des mois à tourner de nouveau,  un retour, une nouvelle chance, de l’espoir, des déceptions, une relation dans laquelle je me perdais, la fin a pointé le bout de son nez. Parce que monsieur m’aime « plus qu’en ami mais moins qu’en amoureux », j’arrête les frais, définitivement. Très fragilisée, mais soulagée.

Finalement, le bilan de l’année pourrait-être bien pire.

Publicités

12 réflexions sur “Nouvelles des presque trente ans.

  1. jacbernard dit :

    J’avais bien remarqué l’absence inhabituelle d’article depuis plusieurs semaine. Je m’étais dit qu’il ne t’était rien arrivé d’intéressant à raconter.

    Quant à ta rupture, je pense que tu as fait le bon choix. Depuis le début, j’ai l’intuition que ce gars là n’est pas le bon.

    Bon anniversaire.

  2. Miss Taiwan dit :

    Annabella sait toujours se sortir des situations compliquées, j’ai confiance en elle, c’est la meilleure!

    Vilain-briseur-de-coeur… Il ne sait pas ce qu’il perd, mais tu sais quoi, y en a un quelque part qui vient de gagner une Annabella, c’est la femme de sa vie, il est là tapi dans l’ombre, à l’attendre… il va venir… c’est l’Homme, le vrai! 😀

  3. Marlowe dit :

    Le briseur de coeur est vraiment un homme trop compliqué, tu es très courageuse d’être partie (pardon de ce commentaire super familier alors que je suis une lectrice silencieuse d’habitude !). Toute ma solidarité blogesque !!

    • Emily dit :

      Il est apparemment plus paumé que compliqué (ce qui ne change rien à l’affaire). Ceci dit, je suis moi-meme bien loin d’être simple… Merci de ton soutien 🙂

  4. Anna E. dit :

    Joyeux anniversaire (avec un peu de retard, mais je pense postuler à la SNCF pour le coup).
    En tous cas, je pensais que tu avais dans les 23, 25 ans à peu près … et le top c’est la descente en rappel (40m sous la pluie, ça permet de se la péter pour faire râler les cons).

    Je fais une poupée vaudoue pour le vilain briseur de coeur ou pas ?

  5. Emily dit :

    Eh non, je suis une vieille de la blogo moi!
    (preuve qu’à 29 ans, on peut encore faire des études et être paumée. Si si!)
    Ok pour la poupée vaudoue. Je vais tâcher de te trouver un de ses cheveux…

  6. Mick Kelly dit :

    Comme les anniversaires peuvent être « en plusieurs temps » , il n’y a pas de raison qu’on ne puisse les souhaiter en morceaux alors bon anniversaire!

    Dommage pour cette histoire mais en même temps, est ce qu’on peu faire confiance à un mathématicien? Ces gens là sont trop suspects! :p

    Bon courage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s